Zimbabwe

S.E Madame Auxillia Mnangagwa

Première Dame de la République du Zimbabwe

Formation

  • Née en mars 1963 dans le district de Mazowe à Mashonaland Central, où elle a fait ses études primaires et secondaires.
  • Après avoir terminé ses études de secrétariat à la Silveira House de Chishawasha, elle a rejoint le ministère de la planification et du développement de la main-d'œuvre en 1981.
  • Elle a rejoint le Rainbow Tourism Group où elle a travaillé dans tous les départements de l'hôtel.
  • Elle a quitté le pays pour poursuivre des études en administration hôtelière et touristique en Suisse et elle a obtenu son diplôme en 2001.
  • In 2008, she graduated with a Masters in Business Administration Degree from the Midlands State University in Zimbabwe.
  • Elle prépare actuellement un doctorat à la Midlands State University.
  • Elle est une ancienne présidente du Parlement panafricain pour la région de l'Afrique australe.
  • Elle est devenue la première dame de la République du Zimbabwe le 24th novembre 2017.

TRAVAIL PHILANTHROPIQUE

  • Passionnément connue sous le nom d'Amai, la Première Dame est une championne des besoins des personnes vulnérables de la société.
  • Avant même de devenir la Première Dame, elle a laissé des traces qui témoignent de sa passion pour les besoins des personnes vulnérables.
  • Elle a contribué à la création de banques pour les femmes dans toutes les circonscriptions de la province des Midlands.
  • Elle a encouragé l'autonomisation des femmes par la possession de bétail et d'artisanat (couture, tricot et moulage de pots d'argile), ce qui a permis à la plupart des femmes d'acheter leur propre stand résidentiel.
  • Elle a également encouragé le carrelage des sols des maisons rurales comme moyen de promouvoir une bonne hygiène.
  • Elle a également contribué à promouvoir les femmes dans le commerce transfrontalier comme moyen d'autosuffisance.
  • En assumant son rôle de Première Dame, elle a intensifié ses initiatives de responsabilisation des personnes vulnérables en créant la Fondation Ange de l'espoir.
  • En tant que fondatrice et marraine de la fondation "Angel of Hope", elle a été le fer de lance d'un travail philanthropique déployant ses ailes auprès des communautés les plus marginalisées et défendant la préservation de leur culture, par exemple le peuple San (hommes de la brousse) et la communauté Doma.
  • Par l'intermédiaire de sa Fondation, la Première Dame a visité des communautés et des institutions en faisant don de denrées alimentaires, de linge de lit, d'articles de papeterie, de matériel informatique et médical, et en lançant des projets d'auto-assistance complets tels que des étangs piscicoles, des jardins nutritionnels, des vergers et des élevages de poulets en plein air.
  • Actuellement, elle a engagé les épouses des chefs traditionnels comme agents de changement et d'autonomisation pour influencer d'autres femmes sous leur juridiction à s'engager dans des projets d'auto-assistance. Chaque conjoint a reçu deux chèvres productives pour commencer un projet d'élevage de chèvres à l'échelle nationale.
  • Elle a lancé plusieurs projets d'autonomisation des femmes en partenariat avec des acteurs publics et privés, qui ont bénéficié à des milliers de femmes.
  • En reconnaissance de son travail désintéressé en faveur de la santé des femmes et des enfants, la Première Dame a été nommée ambassadrice pour la santé et les soins aux enfants.
  • Le ministère de l'environnement, de l'eau et du climat lui a également rendu hommage en tant que marraine de l'environnement, en reconnaissance de sa passion et de son travail acharné pour la préservation de l'environnement.
  • La Première Dame est un membre actif de l'Organisation des Premières Dames Africaines pour le Développement (OAFLAD) connue pour sa lutte contre la propagation du VIH et son engagement actif auprès des jeunes sur les questions de santé sexuelle, décourageant les rapports sexuels avant le mariage.
  • Au cours de l'OAFLADrd Lors de la session ordinaire de l'Assemblée générale à Niamey, au Niger, le 8 juillet 2019, elle a été élue vice-présidente de cette Organisation des Premières Dames d'Afrique grâce à son travail acharné qui s'est fait sentir même au-delà des frontières nationales du Zimbabwe. Au cours de la 23e session de l'OAFLAD
  • Elle a facilité la mise en place de services médicaux spécialisés gratuits pour les communautés marginalisées grâce à ses programmes de sensibilisation.
  • Elle propose également un dépistage accessible et gratuit du cancer du col de l'utérus, du sein et de la prostate grâce à son programme de dépistage en clinique mobile.
  • La Première Dame a lancé la vaccination nationale contre le virus du papillome humain (VPH), un programme de lutte contre le cancer dont devraient bénéficier plus de 800 000 filles âgées de 10 à 14 ans.
  • La Première Dame a activement plaidé en faveur de vêtements sanitaires sûrs pour les filles et les femmes et a fait don de vêtements sanitaires, y compris de vêtements sanitaires réutilisables.
  • Elle a été applaudie par le ministère responsable de l'enseignement primaire et secondaire et par d'autres parties prenantes pour son vif intérêt à s'adresser aux adolescents et à les faire participer à des sessions interactives dans le cadre d'un programme scolaire à l'échelle du pays, en abordant des questions relatives à la maltraitance des enfants, aux mariages précoces, aux grossesses d'adolescentes, à la toxicomanie, aux brimades et au décrochage scolaire.
  • Elle engage à nouveau les hommes dans le cadre de la Conférence des hommes sur les questions de la violence fondée sur le sexe, des mariages d'enfants et des abus sexuels, en particulier sur les mineurs, et les incite à améliorer leurs comportements de recherche de la santé.
  • La Première Dame organise une série de journées de divertissement familial visant à promouvoir le bien-être et les loisirs, en particulier chez les femmes et les personnes âgées, grâce au sport.
  • La Première Dame organise une série d'ateliers pour les veuves et les orphelins sur l'héritage et les droits de propriété et les successions.

En savoir plus

CONTACTEZ-NOUS

Nous ne sommes pas dans le coin en ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?